Épée carolingienne

Sword example - Arms & Armours

Épée carolingienne, dite « épée viking », Europe du Nord-Ouest, 750-850

Ce type d’épée a été produit pendant la période carolingienne (entre 800 et 1000) dans la quasi-totalité de l’Empire franc.

Elle est connue également sous l’appellation d’« épée viking » en raison du nombre particulièrement élevé de spécimens retrouvés dans des tombes scandinaves. Elles ont circulé jusque-là suite à des échanges commerciaux, à des pillages ou au paiement de rançons. 

Dérivée de de l’épée mérovingienne, l’épée carolingienne évoluera à son tour, aux 11e et 12e siècles, vers l’« épée chevaleresque ». Très coûteuse et d’une qualité de facture très élevée, celle-ci circulera dans la quasi-totalité de l’Europe et même jusqu’au Tatarstan actuel, une république de la fédération de Russie. 

Au fil du temps, le commerce de ce type d’épées est soumis à une réglementation de plus en plus stricte. Dans la seconde moitié du 9e siècle, la vente de spécimens à des non-Francs était passible de la peine de mort. 

Bien que moins réservée à l’élite que l’épée mérovingienne qui l’a précédée, cette arme reste extrêmement chère et de ce fait, hors de portée du plus grand nombre. La hache et la lance restent à l’époque les armes de prédilection de la plupart des combattants. 

Épée carolingienne, dite « épée viking », Europe du Nord-Ouest, 750-850, exhumée à Termonde.
Numéro d’inventaire 12420.