Armure renforcée pour la joute

Toernooiharnas Filip II - Arms & Armour

Armure renforcée pour la joute, qui aurait appartenu à Philippe II, 1560

Cette magnifique armure aurait appartenu au roi Philippe II de Habsbourg. Elle a été fabriquée sous la supervision de Wolfgang Grosschedel, un célèbre armurier bavarois qui fut actif entre 1517 et 1562 et à qui l’on doit également la confection d’autres pièces pour le souverain espagnol.

Plusieurs conservateurs et spécialistes s’accordent pour dire que cette armure présente de grandes similitudes avec celle fabriquée pour Philippe II par Wolfgang et Franz Grosschedel, aujourd’hui conservée à l’Armurerie royale (Real Armería) de Madrid.     

  • Reinforced tournament armour - Arms & Armour
  • Reinforced tournament armour - Arms & Armour

 

Confectionnée vers 1550-1560 à Landshut, l’armure a été conçue pour le Welches Gestech. Le Gestech était une forme de joute en vogue au 16e siècle dans l’espace germanique, au cours de laquelle les participants étaient séparés par une barrière. 

Ce type d’armure se caractérise par des éléments de renfort protégeant  le côté gauche, plus exposé aux chocs violents pendant l’affrontement. Ce côté n’avait pas besoin d’offrir la même liberté de mouvement que le côté droit, utilisé pour maintenir la lance. 

Attaché au plastron et couvrant la poitrine et l’épaule gauche, le manteau d’arme présentait une surface garnie d’un treillis en relief, destiné à agripper la lance de l’adversaire, pour éviter qu’elle glisse et vienne blesser le cou ou le visage. L’armure elle-même était renforcée au niveau du cou, du coude, de l’avant-bras et de la main gauche. Les hanches et les cuisses étaient protégées par des tassettes, forgées d’une seule pièce. La tassette droite était un rien plus courte que la gauche. 

Malgré sa robustesse, cette armure n’en est pas moins d’un grand raffinement. Les nombreuses gravures et décorations qui soulignent les lignes de la silhouette générale lui confèrent une élégance incontestée. 

En raison de leurs nombreux renforts et protections, les armures de joute étaient en général plus lourdes que les armures de combat. Celle-ci pèse une quarantaine de kilos, environ le double d’une armure de combat. Ce poids, qui semble considérable, est néanmoins à peu près équivalent à celui du paquetage d’un soldat actuel.

Reinforced tournament armour - Arms & Armour